Emailing : conseils et bonnes pratiques en 2019
Emailing : conseils et bonnes pratiques en 2019
5 (100%) 3 vote[s]

Emailing : conseils et bonnes pratiques en 2019

Publié le 20 février 2019

Nous recevons tous d’énormes quantités de mails au quotidien.

En 2018, on dénombrait 281 milliards de mails à circuler dans le monde soit 1,4 milliard uniquement pour la France. Dans cette masse de courriers électroniques en attente de lecture, c’est une lutte de tous les instants pour réussir à se différencier. Si vous souhaitez mieux comprendre comment y parvenir, voici quelques conseils et bonnes pratiques pour créer des campagnes d’emailing efficaces.

 

Dans cet article nous abordons les points suivants :

  • Captez l’attention du destinataire : optimiser l’objet du mail
  • Le corps et le contenu
  • L’affichage sur les supports mobiles
  • Communiquez votre message aux bonnes personnes
  • Gérez la performance de ses campagnes d’emailing

 

L’objet

 

Une personne qui consulte son courrier électronique basera son choix d’ouverture à partir de l’objet. La rédaction de ce dernier est une étape très importante : si vous réussissez à stimuler la curiosité de votre destinataire tout en lui donnant un idée générale du contenu c’est gagné.

Si en revanche l’objet paraît d’emblée obscure ou semble déjà vouloir vous vendre quelques chose, cela constitue souvent un frein pour le destinataire.

Ne négligez pas l’étape de l’objet et prenez le temps de son optimisation. Il s’agit d’un des paramètres les plus importants. Petit conseil supplémentaire pour que votre campagne ne finisse pas dans les spam : évitez d’utiliser dans l’objet certains mots ou thèmes (incitation à l’action, argent, gratuité, inscription, félicitations).

 

Le contenu

 

En-tête et accroche

Un fois l’email ouvert, l’utilisateur doit comprendre clairement de quoi il s’agit du premier coup d’œil. Si ce n’est pas le cas, celui-ci filera tout droit dans la corbeille. Votre logo est évidemment essentiel dans l’en-tête du mail afin que l’ouvreur puisse vous identifier rapidement. Ensuite un titre et/ou une petite accroche texte pour justifier la raison de ce courrier. Inutile besoin d’écrire un roman.

 

emailing-gestion-de-contenu
Aperçu de l’interface de Sendinblue

 

Une image vaut mille mots

Vous connaissez surement cette expression de Confucius?  Utiliser des images dans un email c’est inévitable pour le rendre attrayant. Cependant il faut veiller à ne pas le saturer en y insérant de grosses images.

Pour indication, on estime le ratio texte/image idéal à 60% de texte pour 40% d’images. Si vous dépassez ce ratio, vous ne risquez pas la prison rassurez-vous, mais votre email a de fortes chances d’être bloqué par les FAI (fournisseurs d’accès à internet) lors de l’envoi, ou alors il sera considéré comme du spam et finira dans les « indésirables » de vos prospects et clients.

 

Bouton d’appel à l’action

Si vous souhaitez engager vos lecteurs, un bouton d’action est la solution idéale. Au clic dessus, l’utilisateur est redirigé vers une page de votre site web (par exemple un article de votre blog ou encore votre page Facebook), en fonction de votre objectif. La position, le texte et la couleur utilisés feront varier vos résultats. Vos lecteurs auront peut-être plus tendance à cliquer sur un bouton vert sur lequel il est écrit  “Découvrir” qu’un bouton rouge “Acheter” plus”. Pour le savoir, il faut faire des tests.

 

CTA-emailing
Bouton d’action d’enquête de satisfaction BUT

 

Le responsive

 

Depuis quelques années maintenant on considère que l’affichage d’un email sur les supports mobiles (smartphone et tablette) doit être optimal. Le responsive est la faculté de votre email, site internet ou application à s’adapter aux différentes tailles d’écrans et supports d’affichage des utilisateurs. Étant donné le nombre croissant de personnes qui consultent leurs emails via leur téléphone, on comprend facilement l’importance d’un affichage correct sur ce support.

 

responsive-emailing
Différents supports d’affichage -responsive

 

La bonne nouvelle c’est que de plus en plus de logiciels ou routeurs d’emailing permettent de créer des emails responsives grâce à des interfaces simples de WYSIWYG (« What you see is what you get »). En Français : « Ce que vous voyez est ce que vous obtenez ». A l’aide de simples glisser/déposer et quelques clics, vous positionner des zones de titre, de texte et d’images et créez un modèle d’email prêt à l’usage. Il ne vous reste plus qu’à remplir vos contenus en rédigeant les bons textes et en insérant les bonnes images. Tous ces éléments se positionnent de façon adaptée selon le support d’ouverture.

 

Segmentation : communiquer auprès des bonnes personnes

 

Vous envoyez votre campagne pour faire passer un message avant tout. Votre objectif est donc d’obtenir de vos cibles qu’elles ouvrent et lisent votre email. Sélectionnez les bonnes personnes parmi vos contacts et inutile d’envoyer un courrier en masse à une liste de prospects non qualifiés qui n’ont aucun intérêt dans votre communication. Au mieux ils supprimeront votre courrier, au pire ils vont vous signaler comme indésirable ce qui fera baisser la délivrabilité de vos prochains envois.

 

Mesurer ses actions

 

Définir et surveiller ses KPI

Vous avez envoyé vos premières campagnes mais ne savez pas où regarder pour contrôler vos performances ? Les logiciels d’emailing proposent un ensemble de statistiques qui vous permettent de suivre au plus près vos envois.

Certains indicateurs sont plus significatifs que d’autres : taux d’ouverture, taux de clic, taux de désinscription et plainte sont parmi les plus importants et vous donneront une bonne vision d’ensemble. On appelle cela des KPI ou key performance indicators en anglais. Ne perdez pas de vue que la plupart du temps, vos campagnes d’emailing servent à convertir.

 

A/B Testing

Il n’existe pas une véritable bonne recette pour un succès assuré. La solution encore une fois, est de réaliser des tests. Essayez d’envoyer deux versions (version A/version B) quasi identiques d’un email, dont les seules variations seront par exemple un titre, le positionnement d’une image, la couleur ou le texte d’un bouton d’appel à l’action. Cela vous permettra de voir celui qui performe le mieux. L’heure d’envoi ou l’objet peuvent être testés aussi. Grâce aux indicateurs définis vous serez en mesure d’optimiser vos campagnes de façon continue.

 

Vous êtes désormais formés aux bases de la création d’emailing, bien sûr il existe de nombreux autres concepts à approfondir, et nous verrons cela ensemble dans un autre article.